Accueil L'International Un ancien diplomate britannique et son mari sont emprisonnés par la junte...

Un ancien diplomate britannique et son mari sont emprisonnés par la junte du Myanmar : Rapport

57
0

Vicky Bowman et son mari ont été condamnés à un an chacun, selon une source. (Représentation)

Yangon :

La junte du Myanmar a condamné vendredi à un an de prison une ancienne ambassadrice britannique dans le pays et son mari pour avoir enfreint les règles d’immigration, a indiqué à l’AFP une source diplomatique. Vicky Bowman et son mari, l’éminent artiste birman Htein Lin, ont été condamnés à un an de prison chacun, a déclaré une source ayant connaissance de l’affaire.

Mme Bowman, qui a occupé le poste d’envoyée de 2002 à 2006, a été arrêtée le mois dernier pour avoir omis de déclarer qu’elle vivait à une adresse différente de celle figurant sur son certificat d’immatriculation d’étrangère.

Htein Lin a été arrêté pour avoir aidé sa femme à résider à une adresse différente de celle de leur domicile enregistré dans le centre commercial de Yangon.

Le couple aurait pu être emprisonné jusqu’à cinq ans.

L’AFP a contacté le ministère britannique des Affaires étrangères pour un commentaire.

Un porte-parole de la junte n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Lire aussi:  Les fleurs déposées pour la Reine Elizabeth seront compostées et réutilisées dans les parcs.

Avant d’être ambassadrice, Mme Bowman a été deuxième secrétaire à l’ambassade britannique de 1990 à 1993.

Elle travaille maintenant comme directrice du Myanmar Centre for Responsible Business et parle couramment le birman.

Htein Lin a été arrêtée en 1998 et emprisonnée pour s’être opposée au régime de la junte précédente.

Des liens brisés

Les relations entre le Myanmar et l’ancien colonisateur britannique se sont détériorées depuis le coup d’État de l’année dernière, Londres ayant imposé plusieurs séries de sanctions à des entreprises et à des personnes ayant des liens avec l’armée.

Plus tôt cette année, la junte a critiqué la récente rétrogradation de la mission britannique dans le pays, la qualifiant d' »inacceptable ».

Le gouvernement britannique a sanctionné plusieurs entreprises et individus liés à l’armée à la suite de la prise de pouvoir de cette dernière l’année dernière, qui a déclenché des soulèvements massifs et une répression sanglante de la dissidence.

Mme Bowman et son mari ont été arrêtés la veille de l’annonce par Londres de nouvelles sanctions à l’encontre d’entreprises qui, selon elle, ont aidé à collecter des fonds pour l’armée pendant la répression de 2017 contre la minorité Rohingya, majoritairement musulmane.

Lire aussi:  L'Ukrainien Zelensky a eu un accident de voiture, mais n'est pas gravement blessé : Porte-parole

Des dizaines de ressortissants étrangers ont été pris dans la répression de la junte après sa prise de pouvoir.

Le cinéaste japonais Toru Kubota est actuellement détenu dans la prison d’Insein, après avoir été arrêté le mois dernier près d’un rassemblement anti-gouvernemental à Yangon.

Il est le cinquième journaliste étranger à être détenu au Myanmar, après les citoyens américains Nathan Maung et Danny Fenster, le Polonais Robert Bociaga et le Japonais Yuki Kitazumi, qui ont tous été libérés et expulsés par la suite.

Des dizaines de ressortissants étrangers ont été pris dans la répression de la junte après sa prise de pouvoir.

(A l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de blogdudemocrate.org et est publiée à partir d’un flux syndiqué).

Article précédentL’ancien ministre des finances du Lanka Basil Rajapaksa autorisé à voyager à l’étranger
Article suivantLes États-Unis ont donné tellement d’armes à l’Ukraine que son stock d’armes s’épuise : Rapport