Accueil L'International Tous les royaumes de la reine : Où Elizabeth a-t-elle régné ?

Tous les royaumes de la reine : Où Elizabeth a-t-elle régné ?

59
0

La reine Elizabeth II est morte à 96 ans

Londres :

Le règne de la reine Elizabeth II a largement contribué au déclin de l’influence mondiale de la Grande-Bretagne, qui est passée d’un empire qui dominait autrefois le monde à une économie de rang moyen.

Pendant son règne, l’empreinte de sa monarchie s’est considérablement réduite, mais à sa mort, elle était toujours chef d’État du Royaume-Uni et de 14 pays ou royaumes du Commonwealth, du Canada et de la Jamaïque à l’Australie et à la Nouvelle-Zélande.

Cérémonial

Lors de son couronnement en 1953, Elizabeth II a été couronnée reine de sept pays indépendants : le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud, le Pakistan et Ceylan, qui a ensuite pris le nom de Sri Lanka.

Le nombre de ces pays augmente à mesure que la décolonisation s’accélère et que les colonies et dépendances britanniques deviennent de nouveaux royaumes du Commonwealth.

Certains décident de la garder comme chef d’État, d’autres non.

Là où elle est restée reine, le rôle était essentiellement cérémoniel et ses fonctions étaient assumées par l’un de ses gouverneurs généraux – un vice-roi qui fait effectivement office de chef d’État.

Elle était la reine de chaque pays nouvellement indépendant de plein droit, et pas seulement parce qu’elle était la monarque britannique auparavant.

Lire aussi:  Les funérailles nationales de la reine Elizabeth auront lieu le 19 septembre

À sa mort, elle était chef d’État de : Antigua-et-Barbuda, Australie, Bahamas, Belize, Canada, Grenade, Jamaïque, Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Îles Salomon, Tuvalu et Royaume-Uni.

Ces pays sont distincts du Commonwealth, un ensemble plus large de 54 États qui ont des liens historiques avec le Royaume-Uni, mais qui n’ont pas nécessairement choisi d’avoir la reine comme chef d’État.

Sur l’ensemble de son règne, elle a été chef d’État de 32 pays au total.

Dix-sept d’entre eux ont décidé de couper les liens à un moment donné après être devenus indépendants. Il s’agit de :

Barbade 1966-2021

Ceylan (Sri Lanka) 1952-1972

Fidji 1970-1987

Gambie 1965-1970

Ghana 1957-1960

Guyane 1966-1970

Kenya 1963-1964

Malawi 1964-1966

Malte 1964-1974

Maurice 1968-1992

Nigeria 1960-1963

Pakistan 1952-1956

Sierra Leone 1961-1971

Afrique du Sud 1952-1961

Tanganyika 1961-1962

Trinité-et-Tobago 1962-1976

Ouganda 1962-1963

Au sommet, elle a été reine de 18 pays en même temps, entre 1983 et 1987. Depuis lors, les Fidji (1987), Maurice (1992) et la Barbade (2021) sont devenus des républiques.

Lorsque la Rhodésie – aujourd’hui le Zimbabwe – a déclaré unilatéralement son indépendance de la Grande-Bretagne en 1965, elle a proclamé son allégeance à la reine avant de se déclarer république avec un président en 1970, bien que son statut n’ait jamais été reconnu au niveau international.

Lire aussi:  British Airways supprime 100 vols pour réduire le bruit des funérailles de la reine.

Le fait d’être reine de Nouvelle-Zélande signifiait également qu’elle était le chef d’État des îles Cook et de Niue, qui sont des États associés faisant partie du royaume de Nouvelle-Zélande.

La Grande-Bretagne possède 14 territoires d’outre-mer, dont les Bermudes, les îles Falkland, Gibraltar et le territoire antarctique britannique, sur lesquels elle a également régné.

Ses règnes les plus courts ont été ceux du Kenya, du Tanganyika – aujourd’hui la majeure partie de la Tanzanie – et de l’Ouganda, qui ont chacun duré exactement un an entre l’indépendance vis-à-vis de la Grande-Bretagne et le moment où ils sont devenus des républiques.

Pendant qu’elle était sur le trône, huit référendums ont été organisés sur la possibilité de devenir une république, dont trois ont été adoptés : Ghana (1960), Afrique du Sud (1960) et Gambie (1970).

La Barbade s’est déclarée république sans organiser de référendum.

Ceux qui n’ont pas passé sont un premier référendum en Gambie (1965), deux à Tuvalu (1986 et 2008), en Australie (1999) et à Saint-Vincent-et-les-Grenadines (2009).

(A l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de blogdudemocrate.org et est publiée à partir d’un flux syndiqué).

Article précédentManchester United vs. Real Sociedad : Heure, chaîne de télévision, flux, cotes des paris pour le match d’UEFA Europa League
Article suivantDécès de la reine Elizabeth II : Voici le déroulement de la journée