Accueil Sports Résultat, résumé et analyse du match Leeds – Everton : les points...

Résultat, résumé et analyse du match Leeds – Everton : les points sont partagés à Elland Road après l’ouverture du score par Gordon.

58
0

Anthony Gordon a inscrit un but et a réalisé une performance remarquable pour permettre à Everton d’obtenir un match nul 1-1 contre à .

L’équipe de Frank Lampard n’a toujours pas gagné après cinq matches de Premier League et, si une lutte acharnée contre la relégation doit s’ensuivre, elle pourrait ne pas perdre Gordon au profit de Chelsea avant la date limite des transferts de jeudi.

A la 17e minute, l’ailier de 21 ans expédiait avec sang-froid le ballon d’Alex Iwobi dans les filets d’Illan Meslier et était généralement responsable des brefs moments de qualité offensive d’Everton.

Leeds méritait au moins un point et un début de deuxième mi-temps endiablé leur permettait d’égaliser. Luis Sinisterra marquait ses débuts en Premier League d’une frappe de 20 mètres dans la lucarne inférieure.

MISE À JOUR : Le dernier classement de la Premier League

Score final Leeds vs. Everton

1H 2H Final
Leeds 1 1
Everton 1 1

Buts :

EVE – Anthony Gordon (Alex Iwobi) – 17ème min.
LEE – Luis Sinisterra (Brenden Aaronson) – 55ème min.

Les premiers échanges étaient brouillons, mais Gordon était au cœur d’une ouverture bien travaillée d’Everton, poursuivant sa course après que Dwight McNeil ait récupéré un deuxième ballon, puis appliquant froidement la finition sur la passe d’Iwobi.

Rodrigo a failli reprendre un centre de Jack Harrison, mais sa soirée s’est terminée de manière douloureuse et Leeds a conclu la première mi-temps avec 70 % de possession de balle mais peu de résultats.

Les hommes de Jesse Marsch passaient à la vitesse supérieure en début de seconde période, et Jordan Pickford, le gardien d’Everton, était contraint d’effectuer des arrêts judicieux sur Aaronson et Harrison, avant que Sinisterra n’ait le dessus sur lui d’une frappe à ras de terre, et que le public ne s’extasie.

Everton pensait brièvement avoir repris l’avantage à la 67e minute mais Demarai Gray était légèrement hors-jeu lorsqu’il s’élançait sur une passe de Gordon et battait Meslier.

Dans les derniers instants, les deux gardiens ont impressionné pour assurer le partage du butin. Pickford épargnait James Tarkowski, pourtant impressionnant, lorsque le défenseur central d’Everton s’emmêlait les jambes pour offrir à Joe Gelhardt, remplaçant de Rodrigo, une magnifique ouverture.

Le numéro un anglais sortait son talon gauche pour effectuer un arrêt magistral, tandis que Meslier s’interposait pour repousser Nathan Patterson après que Gordon ait mesuré la passe pour libérer le latéral droit.

PLUS : Les meilleurs buteurs de Premier League 2022-2023 : Le classement actualisé du Soulier d’or

Gordon restera-t-il à Everton après une prestation étincelante ?

Beaucoup se sont moqués des chiffres de 60 millions de livres sterling et plus, évoqués dans les conversations sur l’intérêt supposé de Chelsea pour Gordon. Il y a peu d’indications qu’un tel montant représente un bon rapport qualité-prix pour un joueur qui n’a marqué que son sixième but en 65 apparitions en Premier League mardi soir.

Ce qui est certain, c’est qu’Everton serait une équipe bien moins performante sans lui. En plus de l’ouverture du score, Gordon s’est créé deux autres occasions et a servi le but refusé de Gray. S’il pense à un transfert à Chelsea, cela ne s’est pas vu au cours d’une prestation très engagée – peut-être même trop engagée puisque, en seconde période, il risquait un carton rouge pour avoir poussé Rasmus Kristensen et Gelhardt.

L’échec familier fait mal mais Leeds va dans la bonne direction

Après les problèmes de démarrage qui ont conduit le club au bord de la relégation la saison dernière, le remaniement tactique de Leeds sous la direction de Jesse Marsch s’est avéré efficace au cours des premières semaines de cette saison. L’un des points communs avec l’époque de Marcelo Bielsa est la propension à rater des occasions importantes, en plus d’une intensité qui fait vibrer les foules lorsqu’ils sont au meilleur de leur forme.

On avait l’impression qu’il faudrait trois ou quatre occasions pour que Leeds trouve la faille alors qu’ils repoussaient Everton dans les premières minutes de la seconde mi-temps. Heureusement, les Toffees ont craché un nombre suffisant d’occasions. Le vif Gelhardt tirait ensuite à côté sur une ouverture très présentable à 10 mètres avant de donner à Pickford une occasion qu’il n’aurait pas dû avoir lorsqu’il était en tête-à-tête avec le gardien d’Everton.

Marsch regrettera peut-être que Rodrigo, blessé, ou Patrick Bamford, récemment remis sur pied, n’aient pas été à l’origine de ces occasions, mais le week-end prochain donnera une indication claire des progrès de Leeds. Ils ont visité Brentford en mai dernier alors qu’ils étaient au bord de la relégation et ils reviendront dans l’ouest de Londres avec des ambitions bien plus grandes.

PLUS : Chelsea contrarié par Southampton malgré le but de Raheem Sterling

Leeds vs. Everton : mises à jour en direct, faits marquants depuis Elland Road

Fulltime: Les points sont partagés. Marsch montre à nouveau sa montre comique car il pense qu’il aurait dû y avoir plus de temps mort. Lui et Lampard partagent une accolade, ce qui est agréable, tout bien considéré. Leeds aurait certainement pris huit points sur ses cinq premiers matchs et semble être une équipe qui va loin sous la direction de son entraîneur américain. Everton a fait preuve de caractère mais, au vu de ces résultats, ils ne peuvent pas se permettre de perdre Gordon avant la fermeture de la fenêtre de transfert.

90ème minute: Nous entrons dans trois minutes de temps additionnel. Harrison vient de tirer un autre corner sur le premier homme. J’ose dire que Marsch va imposer à Leeds de nouvelles routines de coups de pied arrêtés avant le déplacement du week-end à Brentford.

85ème minute: Everton recule sur Harrison, ce qui semble assez stupide de l’avis général. Mais la fidèle botte gauche de l’ailier le laisse tomber, et les seuls gagnants sont les fans des coups de pied de but prolongés de Jordan Pickford.

84ème minute: Ooh, était-ce l’occasion pour Everton ? Gordon tire à nouveau les ficelles, cette fois en libérant Nathan Patterson. Pas de hors-jeu cette fois, mais Meslier se tient fermement pour repousser le tir de l’arrière droit. Est-ce que Leeds s’essouffle ici ?

79ème minute : Gordon, qui a réalisé un petit bijou de performance, retarde la passe et trouve le débordement de Vitaliy Mykolenko. Il obtient un corner, sur lequel Leeds ne peut pas se dégager et Amadou Onana devrait probablement marquer dans la mêlée. Kristensen bloque le ballon à bout portant.

75ème minute: Leeds a pris quelques mauvais corners ce soir. C’est le plus récent. Voici la cavalerie sous la forme de Bamford et James.

74ème minute : Sauvegarde brillante de Pickford. L’occasion de Gelhardt semblait avoir disparu, mais Tarkowski s’est mis dans le pétrin. Le but semblait assuré, mais le gardien d’Everton a sorti sa botte pour le sauver.

73ème minute : Leeds obtient son huitième corner. Celui-ci est meilleur mais Klich et Diego Llorente semblent se gêner mutuellement et la tête de ce dernier passe derrière.

70ème minute: Maintenant, Anthony Gordon. Attention ! Une poussée assez pétulante dans le dos de l’ailier envoie Gelhardt à terre. Il est en jaune, rappelez-vous. Il devait vraiment vouloir ce corner tout à l’heure car il ne semble pas s’être calmé depuis.

Lire aussi:  Italie - Angleterre : Heure, chaîne de télévision, flux, cotes des paris pour le match d'UEFA Nations League

68ème minute: Un match de bout en bout maintenant, et je ne suis pas sûr que ce soit ce que Lampard veut. Everton ne dégage pas ses lignes et Gelhardt tire à côté. C’était une grosse occasion. Il aurait dû toucher la cible.

66ème minute: GOOAA…non ! Gordon fait à nouveau reculer Leeds et fait une passe à Gray. L’ailier termine proprement sa course mais est signalé hors-jeu. Les reprises montrent que c’était juste le bon appel de l’assistant.

64ème minute: McNeil rate de peu une frappe pleine d’espoir. Sinisterra part sous une ovation. Quelle soirée pour lui. Le héros culte Mateusz Klich entre en jeu. Vous savez, juste pour calmer un peu les choses…

59ème minute: Oh, plus de palabres maintenant ! Il y a une escarmouche sur le côté opposé après que Gordon ait bousculé Kristensen en retard et hors du ballon. L’arrière prolonge la discussion et les deux sont sanctionnés. La détente entre les deux bancs a disparu alors que Lampard et Marsch échangent des mots. Fougueux. Le prochain but est énorme.

57ème minute: Gordon pense qu’il devrait avoir un corner. Les officiels ne le font pas, et il réagit en piquant une petite colère. Les fidèles d’Elland Road l’applaudissent.

55ème minute: GOOOAAAALLL !!!!! Sinisterra !!!!

Bon sang, ça vient. Gelhardt fait une passe à Aaronson qui fait reculer la défense d’Everton, il fait une passe à Sinisterra, dont le tir à ras de terre du pied gauche trompe Pickford.

53e minute: Aaronson dépossède Patterson dans le dernier tiers. Everton écarte le danger, mais ils sont dans l’œil du cyclone et vivent sur leurs nerfs.

52ème minute: Aaronson se faufile dans le couloir gauche mais il envoie un chip dans les bras de Pickford. Gelhardt tente de prolonger une dispute avec Tarkowski. Étant plus grand d’un pied, le défenseur d’Everton trouve cela plutôt drôle. Coady dit à tout le monde de se calmer, mais où est le plaisir dans tout ça ?

51ème minute: Le centre dérapé de Sinisterra depuis la droite arrive jusqu’à Harrison. C’est sur son pied droit plus faible et Pickford parvient à dévier sur sa gauche et à tenir le coup. Mais Leeds monte en puissance, et Everton ne pourra pas rester longtemps en mode survie.

49ème minute: McNeil est de retour pour contrer Harrison, et Leeds obtient un corner. La livraison d’Aaronson n’est pas géniale. Harrison va prendre le prochain. Le tennis de tête s’ensuit et Patterson finit par en sortir un pour un lancer.

47ème minute: Le meilleur moment offensif de Leeds. Harrison alimente Aaronson, qui coupe à l’intérieur et force Pickford à pousser derrière. L’Américain s’empare du Revie Stand.

46ème minute: Retour en cours. Aucun changement de la part des deux managers. Combien de minutes Bamford a-t-il dans les jambes, je me le demande.

Mi-temps: Aucun joueur d’Everton n’a réussi plus de 17 passes que Tarkowski. Aucun joueur de l’avant-centre n’est à deux chiffres dans ce domaine et Leeds a eu 70 % de la possession du ballon. Cela montre clairement quel genre de jeu les hommes de Lampard essaient de jouer, mais cela fonctionne. En parlant de chiffres, combien vaut Anthony Gordon maintenant ? On se retrouve ici dans un petit moment.

45ème minute+4 : Leeds n’a pas vraiment bien utilisé ces minutes supplémentaires. Un corner est repris par Adams, dont le centre au second poteau est dégagé.

45ème minute: Everton repousse une pression de Leeds sur le côté gauche et obtient un coup de pied de but. Lampard répond par un coup de poing à la Tim Henman. Peut-être qu’il aime juste voir Pickford avoir une bonne vieille réflexion sur les choses. Sur ce, il y aura quatre minutes de temps additionnel.

44ème minute: Mauvais dégagement de Meslier mais Gordon et Gray ne peuvent pas en profiter.

43ème minute: « SHOOOOOTT » crient les supporters locaux. Robin Koch s’exécute et envoie un yahoo de plusieurs rangs à 35 mètres.

42ème minute: Encore des disputes sur une rentrée de touche, qui doit l’obtenir et qui l’empêche de se faire. C’est un peu bizarre, franchement, mais ça met de l’ambiance.

40ème minute: Adams reçoit un carton jaune pour dissidence et l’arbitre Darren England est désormais officiellement moins populaire que Pickford et Lampard à Elland Road.

39ème minute: Une touche délicieuse de Sinisterra l’éloigne de Mykolenko. Il sent Aaronson, et l’attaquant de Leeds n’arrive pas à sortir le ballon de ses pieds pour tenter un tir décent à l’extrémité de la surface.

38ème minute: Nouvelle interruption du jeu : Gelhardt se présente à Tarkowski avec un coup de coude au menton. Cela n’avait pas l’air intentionnel, pour donner au jeune de Leeds le bénéfice du doute. Étant donné que tout le monde semble mécontent de la plupart des décisions prises ce soir, il est révélateur que personne ne soit trop gêné à cette occasion. Tarkowski a été très bon jusqu’à présent et il peut continuer.

34ème minute : Pickford se précipite pour donner un coup de poing, n’a presque pas le ballon, et Coady le dégage de volée. Calmez-vous, tout le monde !

31ème minute: Encore un travail spectaculaire de Gordon, que Kristensen n’a pas vraiment réussi à contenir sur la gauche d’Everton. Il se contente de concéder un coup franc à l’entrée de la surface. La livraison de Gray est un gâchis.

29ème minute: C’est un enveloppement pour Rodrigo, qui semble avoir une épaule disloquée. C’est au tour de Gelhardt. Encore une fois, Pickford n’a rien fait de malicieux, mais cela devrait renforcer sa réputation auprès des locaux.

28ème minute: Jordan Pickford klaxon !!!! Le numéro 1 anglais est sorti de son terrain lorsque Sinisterra fait passer Rodrigo. Pickford se bouscule avec l’attaquant et dégage ses lignes de manière impressionnante. C’était un défi juste mais Rodrigo semble avoir subi des dommages à l’épaule. Patrick Bamford s’échauffe.

24ème minute: Un centre de la droite cette fois et Rodrigo passe au-dessus, ce qui donne à Pickford une autre occasion de prendre un âge sur un coup de pied de but. Marsch montre sa montre avec un certain élan sur le banc de touche.

22ème minute: Ohh, ça devrait être 1-1. Harrison envoie un ballon diabolique de la gauche et Rodrigo n’arrive pas à faire le geste qui lui permettrait de marquer son cinquième but de la saison.

20ème minute: Everton tente à nouveau la même routine de ballon traversant. Davies est la cible cette fois-ci, Illan Meslier arrive le premier, mais le milieu de terrain a un coup de pied pétulant et essaie ensuite d’empêcher le numéro 1 de Leeds de se débarrasser du ballon. Meslier le bouscule et Davies reçoit un carton jaune. Honnêtement, chaque fois que Frank Lampard est sur ce terrain, les gens perdent leur sang-froid.

17ème minute : GOOOAALLL !!!! Gordon !!!!

Bien, bien. C’est un peu contre le cours du jeu, mais Everton l’accepte. Dwight McNeil est le premier à recevoir un second ballon lorsque Gordon est dépossédé. Il trouve Alex Iwobi et l’ailier est resté en mouvement avec une course intelligente. Gordon trouve une finition à la hauteur de l’action et enflamme les supporters locaux pour faire bonne mesure.

14ème minute: Le latéral gauche de Leeds, Pascal Struijk, envoie un ballon dans la surface d’Everton, mais Pickford le lit et l’attrape.

Lire aussi:  Tirage au sort des groupes de la Ligue des champions de Barcelone 2022/23 : Équipes, rencontres, calendrier, historique et probabilités de qualification.

11ème minute: Gordon sur le pont de façon un peu théâtrale après une faute du latéral droit de Leeds, Rasmus Kristensen. Les deux managers ne sont pas très heureux. Leeds obtient ensuite un coup franc que Gordon les empêche de tirer rapidement. Marsch continue de haranguer le quatrième arbitre Andre Marriner.

9ème minute: La livraison d’Aaronson ne bat pas le premier homme et nous attendons toujours la première action de but de la soirée.

8ème minute: A plusieurs reprises, Leeds a essayé d’effectuer des remises en jeu rapides sur cette ligne de touche proche de la droite. Deux fois, Everton les a empêchés de le faire. Marsch n’est pas content, mais son équipe a réussi à obtenir un corner.

5ème minute: Tom Davies d’Everton est passé par là pour être signalé hors-jeu mais il semble que ce sera son travail de soutenir une ligne de front Toffee sans attaquant. Gray est au centre pour le moment, avec Gordon qui opère dans une position plus naturelle sur la gauche.

3ème minute: Une passe somptueuse sur la gauche du milieu de terrain de Leeds, Marc Roca, permet à Jack Harrison de voir Nathan Patterson, mais l’arrière d’Everton fait son travail.

1ère minute: C’est parti. Il semble que Sinisterra va opérer sur la droite pour sa première apparition en Premier League pour les hôtes.

2 minutes du coup d’envoi: Les équipes sont sorties. Marching On Together et tout ça, huées pour Lampard. On s’attend à un début savoureux ici…

7 minutes du coup d’envoi: Elland Road est presque plein, les équipes sont dans le tunnel et l’atmosphère crépite. Les matchs de fin d’été qui démarrent alors que le jour baisse restent l’une des grandes joies de la saison anglaise. Traitez-moi de vieux romantique, je m’en fiche.

20 minutes du coup d’envoi: Vous savez ce que fait Juergen Klopp lorsqu’il a un gros regard à l’échauffement de l’équipe adverse ? Eh bien, Lampard regarde Leeds avec beaucoup d’attention, prenant d’abord une pose de côté et regardant l’équipe de Jesse Marsch par-dessus son épaule.

25 minutes du coup d’envoi: Les temps sont peut-être durs maintenant, mais Elland Road a été un terrain de chasse heureux pour Lampard auparavant. Son Derby County a battu le Leeds de Marcelo Bielsa en demi-finale des playoffs du Championship 2018/19, après le « spygate » et tout le reste. Cela explique probablement pourquoi il vient de recevoir des huées de pantomime de la part des supporters locaux.

35 minutes du coup d’envoi: Les équipes sont sorties et effectuent leurs échauffements. La nouvelle recrue d’Everton, Neal Maupay, n’en fait pas partie en raison des « exigences de la Premier League ». Qu’il s’agisse d’un problème de paperasse ou d’autre chose, cela n’aide pas Lampard. Salomon Rondon est sur le banc, ce qui signifie probablement Gordon au centre de l’attaque, flanqué de Gray et McNeil.

55 minutes du coup d’envoi: Gordon commence ! Cela et le fait que Todd Boehly semble continuellement désireux de pulvériser des millions ailleurs semble être une bonne nouvelle pour Everton. Il semble que Lampard soit passé à un 4-3-3.

A 1 heure du coup d’envoi: Les équipes sont sorties ! Patrick Bamford est en forme et fait partie des remplaçants de Leeds.

1 heure 15 minutes du coup d’envoi: Jeudi est, bien sûr, le jour de la date limite des transferts. Everton peut s’attendre au drame habituel entourant les entrées et sorties potentielles mais, après une année 2021/22 difficile sur le terrain, Leeds va réfléchir à une fenêtre d’affaires bien faite. « Nous savons déjà que nous avons obtenu 90 % de nos cibles numéro 1, ce qui est un taux de réussite impressionnant », déclare le directeur général Angus Kinnear dans ses notes de programme pour le match de ce soir. « Nous avons également atteint notre objectif principal, qui était de conclure les transactions rapidement afin de permettre à Jesse d’intégrer les joueurs dans l’équipe pendant la pré-saison, ce qui était particulièrement important cette année, car l’ensemble de l’équipe devait adopter une nouvelle philosophie tactique. »

1 heure 40 minutes du coup d’envoi: C’est une agréable soirée de fin d’été à Elland Road, où de nombreuses questions se posent à propos d’un match intriguant. Leeds réussira-t-il à remporter trois victoires sur trois sur son propre terrain cette saison ? Everton peut-il obtenir sa première victoire de la campagne en Premier League ? Est-ce que ce sera le chant du cygne d’Anthony Gordon à Everton ? Frank Lampard se pliera-t-il à l’influence de Jesse Marsch sur le terrain ? Certaines de ces questions trouveront leur réponse en temps voulu.

2 heures du coup d’envoi : Bonjour et bienvenue à The Sporting News pour la couverture en direct de Leeds contre Everton depuis Elland Road.

Les équipes de Leeds contre Everton

Luis Sinisterra et Mateusz Klich sont sortis du banc pour la dernière demi-heure contre Brighton et le premier est titulaire, tandis que Patrick Bamford, de retour en forme, figure parmi les remplaçants.

Alignement de départ prévu pour Leeds (4-2-3-1, de droite à gauche) : Meslier (GK) – Koch, Llorente, Struijk, Kristensen – Adams, Roca – Sinisterra, Aaronson, Harrison – Rodrigo.

Subsides de Leeds: Klaesson (GK), Forshaw, Bamford, Summerville, Daniel James, Gelhardt, Drameh, Greenwood, Klich.

Mason Holgate s’est blessé au genou contre Brentford et rejoint Yerry Mina, Ben Godfrey, Andros Townsend, Abdoulaye Doucoure et Dominic Calvert-Lewin en salle de soins. Neal Maupay n’est pas disponible en raison des « exigences de la Premier League » après avoir rejoint Brighton.

Alignement de départ prévu pour Everton (4-3-3, de droite à gauche) : Pickford (GK) – Patterson, Tarkowski, Coady, Mykolenko – Iwobi, Onana, Davies, – McNeil, Gray, Gordon.

Remplacement d’Everton: Begovic (GK), Keane, Allan, Gomes, Coleman, Vinagre, Rondon, Mills, Welch.

Comment regarder Leeds vs. Everton

ROYAUME-UNI USA Australie
Date Mardi 30 août Mardi 30 août Mardi 30 août Mercredi 31 août
Heure 20:00 BST 15:00 ET 15:00 ET 05:00 AEST
Chaîne de télévision BT Sport 1 USA Network
Streaming Site et application BT Sport NBC Sports/Peacock Premium fuboTV Optus Sports

ROYAUME-UNI : Leeds contre Everton sera diffusé en direct sur BT Sport 1. Les abonnés à la chaîne payante pourront également suivre le match en streaming via le site et l’application BT Sport.

USA : Le match sera diffusé sur USA Network. Les fans peuvent suivre l’action en streaming via NBC Sports et Peacock Premium.

Canada : fuboTV diffusera l’action.

Australie : Les nombreux supporters de Leeds en Australie peuvent suivre le match sur Optus Sports.

Article précédentScore de Southampton vs. Chelsea : Les Blues battus par une équipe cohérente des Saints pour une deuxième défaite consécutive à l’extérieur.
Article suivantNouvelles des équipes de la A-League Men 2022-23 : Signatures, départs, joueurs re-signés et entraîneurs pour chaque club.