Accueil Finance Prime CEE ce qui change pour cette rentrée 2022

Prime CEE ce qui change pour cette rentrée 2022

65
0

Prime CEE ce qui change pour cette rentrée 2022

Afin d’optimiser le rendement énergétique des logements et favoriser une diminution du recours aux énergies conventionnelles, le gouvernement a mis en place ce qu’on appelle prime CEE ou prime énergie. Ce sont des aides financières.

Ces aides permettent de couvrir partiellement les charges financières occasionnées par les rénovations énergétiques destinées à réduire la consommation énergétique des chauffages. Dernièrement, ces dispositifs ont connu certaines modifications que vous allez découvrir dans cet article.

Quelles sont les conditions pour obtenir ces primes en 2022 ?

Il convient de mentionner que les particuliers, les syndicats de copropriétaires, les collectivités ont droit à une prime CEE. Seulement, pour être éligible à ces aides, il faut remplir certaines conditions et effectuer certaines démarches :

  • Pour réaliser des rénovations énergétiques, il faut obligatoirement passer par des professionnels certifiés RGE ou Reconnus Garants de l’Environnement.
  • Les matériaux ou chauffages installés doivent obligatoirement respecter les performances techniques et énergétiques édictées par la réglementation imposée.
  • Il faut effectuer une demande de prime énergie avant de signer un devis pour les travaux.
  • Envoyer le dossier complet concernant vos travaux 1 an après la date de l’émission de la facture.
Lire aussi:  Le bitcoin passe une nouvelle fois sous la barre des 20 000 $.

Les primes modifiées en 2022 

Après la baisse des primes énergies, de nombreuses modifications ont été effectuées afin de régulariser le montant des CEE. Voici les différents types de primes qui ont été changés :

  • MaPrimeRénov’ : 1 000 € supplémentaires pour l’installation d’un système de chauffage à énergie renouvelable jusqu’à fin 2022 ;
  • L’éco-PTZ ou Eco-Prêt à Taux Zéro : cumulable avec MaPrimeRénov’ ;
  • La Prime Coup de Pouce : étendu jusqu’en 2025.

MaPrimeRénov’ : 1 000 € supplémentaires pour l’installation d’un système de chauffage à énergie renouvelable jusqu’à fin 2022

Pour encourager les travaux énergétiques et limiter l’exploitation du gaz et du fioul, une revalorisation du montant de MaPrimeRénov’ a été effectuée. Du 15 avril 2022 jusqu’à la fin de cette même année, un montant de 1 000 € supplémentaires sera accordé aux ménages qui décident d’installer un mode de chauffage plus économique et plus écologique. Cela concerne la mise en place :

  • des pompes à chaleur air/eau ;
  • des pompes à chaleur géothermique ;
  • des chaudières biomasse à alimentation manuelle et automatique ;
  • d’un système de chauffage fonctionne au solaire thermique.

Cette mesure a été mise en place afin de faciliter la transition énergétique des ménages qui utilisent encore de l’énergie conventionnelle. Des foyers qui vont inévitablement faire face à la flambée de l’électricité, du fioul ou encore du gaz à cause de la guerre en Ukraine.

Lire aussi:  L'important négociant en crypto-monnaies Wintermute a perdu 160 millions de dollars dans un piratage informatique, déclare son PDG.

L’éco-PTZ ou Eco-Prêt à Taux Zéro : cumulable avec MaPrimeRénov’

Pour financer les travaux destinés à l’amélioration du rendement énergétique, il est actuellement possible de cumuler l’Eco-Prêt à Taux Zéro avec MaPrimeRénov’. 

Les particuliers ont actuellement la possibilité de demander un prêt sans taux d’intérêt d’un montant maximal de 30 000 € pour couvrir le reste des dépenses non couvert par MaPrimeRénov’. Ces deux aident permettent, entres autre de :

  • Améliorer la qualité de l’isolation du chauffage de votre logement. 
  • Changer votre mode de chauffage par un équipement plus économique et écologique.

La Prime Coup de Pouce : étendu jusqu’en 2025

Contrairement aux idées reçues, la prime Coup de Pouce n’a pas été totalement supprimée. Seulement, il n’est plus possible d’obtenir la prime Coup de Pouce isolation. 

Pour pouvoir obtenir une prime Coup de Pouce, les travaux à effectuer concernent uniquement l’installation de chaudière économique et écologique (qui fonctionne grâce à l’énergie renouvelable à l’exemple de la biomasse ou de l’énergie solaire).

Article précédentL’OMS prévoit un pic de covidie en octobre et évoque les préoccupations liées à la polio en Ukraine
Article suivantLe « glacier de l’apocalypse » en Antarctique est au bord du désastre, selon une étude. Voici ce qui se passera s’il se désintègre.