Accueil Vie pratique Poulet au supermarché, attention à l’étiquette : tout ce qu’il faut savoir...

Poulet au supermarché, attention à l’étiquette : tout ce qu’il faut savoir pour ne pas prendre de risques

101
0

Plusieurs risques sont associés à la viande de poulet : les consommateurs ont tendance à l’acheter sans le savoir. Tout ce que vous devez savoir.

La viande de poulet présente des risques pour le consommateur

Parmi les produits les plus achetés et les plus appréciés, figure sans conteste la viande de poulet. On estime que 100 g de viande de poulet crue apportent à l’organisme 110 calories, 76 g d’eau, 20 g de protéines, 3,6 g de lipides, 75 mg de cholestérol, 70 mg de sodium, 307 mg de potassium, 0,7 mg de fer, 26 mg de magnésium et 1,2 mg de zinc.

Cette viande est recommandée pour tous : il n’y a pas de contre-indications particulières à sa consommation. Il est riche en protéines de haute valeur biologique et est également riche en fer.

Comme il est facile à mâcher et surtout à digérer, il est également recommandé aux enfants et aux personnes âgées. La meilleure partie de l’animal en question est la poitrine, qui contient une plus grande concentration de protéines.

Lire aussi:  Découvrez cet agrume qui vous aide à effacer les vergetures et à obtenir une peau liftée !

Dans les frigos des supermarchés, on trouve de nombreux morceaux de viande de poulet. Pourtant, les consommateurs mettent souvent dans leur chariot un produit qui présente pourtant des risques : voyons tout ce qu’il faut savoir.

 

Viande de poulet, le souci du détail : risques potentiels pour le consommateur

La viande de poulet est la viande la plus consommée par les Italiens, mais il faut savoir ce que l’on met dans son chariot quand on va au supermarché.

La viande de poulet présente des risques pour le consommateur

Le poulet le plus commercialisé est certainement le poulet de chair (né d’une série de croisements de différentes races) : il est élevé de manière intensive pour finir plus rapidement à l’abattoir.

Un poulet normal pèse typiquement 1 kg – 1,2 kg après 4 mois : un poulet élevé de manière intensive peut peser jusqu’à 3 kg après 2 mois.

Lire aussi:  Punaises de lit : voici des astuces naturelles et efficaces pour s'en débarrasser définitivement.

Les poulets sont engraissés en un temps record : ils sont nourris automatiquement et exposés à la lumière artificielle même pour 24 heures de sorte qu’ils sont enclins à manger davantage.

Le stress auquel l’animal est soumis affecte cependant la qualité de sa viande : des morceaux de qualité douteuse se retrouvent fréquemment sur le marché.

Comme si cela ne suffisait pas, la ferme peut être très surpeuplée et les poulets peuvent se blesser et développer des infections.

Risques pour les consommateurs de viande de poulet

Faites donc attention à tous les détails : le poulet de chair est abattu après 40 jours, le poulet traditionnel après 110 jours. Un poulet stressé sera d’une qualité nettement inférieure à celle d’un poulet élevé selon des méthodes traditionnelles : c’est pourquoi il faut également prêter attention aux prix.

En tant que jeune média indépendant, Blog du démocrate a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentDe l’eau chaude et du citron dès le réveil. Ce n’est pas ce que vous pensez : la vérité sur les risques et les avantages
Article suivantAttention aux frites : voici ce qui arrive à votre corps si vous en mangez souvent