Accueil L'International Photos : Les dirigeants mondiaux rendent un dernier hommage à la Reine

Photos : Les dirigeants mondiaux rendent un dernier hommage à la Reine

65
0

Les funérailles de la Reine Elizabeth : Le président Murmu a signé un livre de condoléances au nom du gouvernement indien.

La reine Elizabeth II, le monarque le plus ancien de l’histoire britannique, sera enterrée lundi, après des funérailles nationales grandioses auxquelles assisteront des dirigeants du monde entier, et un dernier voyage cérémoniel historique dans les rues bondées de Londres.

Le président Droupadi Murmu, son homologue américain Joe Biden et le Français Emmanuel Macron figurent parmi les dirigeants du monde entier qui assisteront aux funérailles.

Le président Murmu, qui est à Londres pour une visite de trois jours afin d’assister aux funérailles nationales, a signé un livre de condoléances au nom du gouvernement indien dimanche. Le président a été rejoint par le haut-commissaire par intérim Sujit Ghosh à Lancaster House à Londres, où les dirigeants du monde entier s’arrêtent pour signer un livre de condoléances à la mémoire de la reine Elizabeth II, décédée à 96 ans en Écosse le 8 septembre.

Le président américain Joe Biden s’est souvenu de la Reine pour sa gentillesse et son hospitalité. Son héritage restera gravé dans les pages de l’histoire britannique et dans l’histoire de notre monde, a-t-il déclaré. M. Biden, qui a rencontré la Reine pour la première fois en 1982, s’est croisé et a mis la main sur son cœur alors qu’il se tenait avec son épouse Jill sur une galerie surplombant le cercueil recouvert d’un drapeau dans l’immense Westminster Hall de Londres.

Le Premier ministre australien Anthony Albanese, opposé à la monarchie, a vu le gisant et a rencontré le roi Charles samedi. L’agence de presse AFP le cite en disant que la reine était « une présence constante et rassurante ».

Le Premier ministre néo-zélandais Jacinda Ardern, qui, comme l’Australie et 12 autres royaumes du Commonwealth, compte désormais le roi Charles comme souverain, a également eu une audience privée au palais de Buckingham.

11faeab

L’empereur du Japon Naruhito (R) présente ses respects au cercueil de la reine Elizabeth II, couchée en état dans le Westminster Hall, au Palais de Westminster à Londres. (AFP)

Les souverains du Qatar, de Bahreïn et d’Oman ont ordonné la mise en berne des drapeaux, et le roi Abdallah II de Jordanie, dont la mère était britannique, a également envoyé ses condoléances, rapporte l’agence de presse AFP.

Les dirigeants de la , de l’Afghanistan, du Myanmar, de la Syrie et de la Corée du Nord n’ont toutefois pas été invités à se joindre aux 2 000 convives. La sera présente à l’abbaye, mais le pays a été exclu par les dirigeants parlementaires de l’État couché.

Les funérailles nationales de la Reine Elizabeth aujourd’hui, les premières en Grande-Bretagne depuis la mort de son premier premier ministre Winston Churchill en 1965, mettront fin à 11 jours de deuil national dans tout le qui a vu la douleur personnelle de la famille royale se jouer sous les feux de l’attention internationale.

Le cercueil de la Reine sera porté sur le même affût de canon que celui utilisé pour les funérailles de son arrière-arrière-grand-mère, la Reine Victoria. La cérémonie spectaculaire sera diffusée dans environ 125 cinémas à travers la Grande-Bretagne, tandis que les parcs, les places et les cathédrales installeront également des écrans de visualisation pour l’énorme événement cérémoniel.

Article précédentLes Socceroos contre la Nouvelle-Zélande : heure, chaîne de télévision, flux en direct, composition des équipes et cote des paris pour le match amical en Australie.
Article suivant« Peint par Van Gogh » : La mission Juno de la NASA capte de puissantes tempêtes près du pôle nord de Jupiter