Accueil L'International Nouvelle affaire contre Imran Khan pour avoir violé l’interdiction des rassemblements publics...

Nouvelle affaire contre Imran Khan pour avoir violé l’interdiction des rassemblements publics au Pakistan

46
0

En dehors d’, plusieurs dirigeants du PTI ont été nommés dans la FIR.

Islamabad :

La police pakistanaise a enregistré une autre affaire contre l’ancien premier ministre Imran Khan et les principaux dirigeants de son parti, le Pakistan Tehreek-i-Insaf, pour avoir violé l’interdiction des rassemblements publics dans la capitale nationale, a-t-on appris mardi.

L’affaire a été enregistrée lundi au poste de police d’Aabpara à Islamabad et les dirigeants du parti ont été tenus responsables de la violation de la section 144 dans la ville lorsque Khan a pris la parole lors d’un rassemblement de protestation le 20 août.

En dehors de Khan, 69 ans, plusieurs dirigeants du PTI ont été nommés dans la FIR.

Khan avait pris la parole samedi au parc F-9 d’Islamabad pour montrer sa solidarité avec son proche collaborateur Shahbaz Gill, arrêté le 9 août pour avoir tenu des propos contre la puissante armée.

Selon le rapport d’information financière, la police a annoncé par haut-parleurs que la section 144 avait été imposée dans la ville et que les rassemblements étaient interdits.

Cependant, le rassemblement a continué, les dirigeants du PTI ont fait la sourde oreille à la police et ont conduit leurs partisans au parc F-9, tout en lançant des slogans dans les haut-parleurs.

Lire aussi:  Vidéo : Une Américaine, coincée à l'envers dans une salle de sport, appelle le 911 avec sa Smartwatch.

Plus tôt dans la journée, un banc de trois membres de la Haute Cour d’Islamabad, dirigé par le juge Mohsin Akhtar Kayani et comprenant le juge Babar Sattar et le juge Miangul Hassan Aurangzeb, a émis une mise en demeure à l’encontre de Khan et l’a convoqué pour le 31 août dans le cadre d’une procédure pour outrage à la justice engagée contre lui pour avoir tenu des propos controversés à l’encontre d’une femme juge lors du rassemblement ici.

Khan avait menacé de porter plainte contre l’inspecteur général de la police et l’inspecteur général adjoint de la police d’Islamabad et avait déclaré : « Nous ne vous épargnerons pas ». Il a ensuite averti la juge supplémentaire de district et de session Zeba Chaudhry, qui avait approuvé la détention provisoire de deux jours de Gill à la demande de la police d’Islamabad, qu’elle ferait également face à de graves conséquences.

La semaine dernière, Khan a été arrêté en vertu de la section 7 de la loi antiterroriste (punition pour les actes de terrorisme), selon la copie du premier rapport d’information.

Lire aussi:  Le cabinet de Liz Truss est le premier en Grande-Bretagne à ne pas compter d'homme blanc dans ses postes de direction.

Khan, le joueur de cricket devenu politicien, s’en prend à des institutions puissantes, dont l’armée pakistanaise, depuis que son gouvernement a été renversé en avril.

Il a mis au défi les autorités de l’arrêter après que le ministre de l’Intérieur, Rana Sanaullah, ait menacé de le placer en détention dans cette affaire.

Pendant ce temps, les problèmes de Gill n’étaient pas terminés puisque la police a enregistré une autre affaire contre lui pour possession d’armes sans licence, après que sa résidence à Parliament Lodges dans la capitale ait été perquisitionnée en sa présence.

Un pistolet, un téléphone satellite, des portefeuilles, des cartes bancaires et d’autres documents ont été saisis à son domicile.

La température politique dans le pays est élevée depuis le mois d’avril, lorsque Khan a été évincé du poste de Premier ministre. Depuis lors, il a rassemblé ses partisans contre le gouvernement et les tribunaux sont régulièrement saisis d’affaires politiques.

(A l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de blogdudemocrate.org et est publiée à partir d’un flux syndiqué).

Article précédentL’Ukraine reprendra la Crimée par tous les moyens qu’elle jugera bons : Volodymyr Zelensky
Article suivantTirage au sort de l’UEFA Champions League : Heure, chaîne de télévision, flux en direct pour la phase de groupes 2022/23