Accueil L'International Nous apprécions la visite de l’observateur atomique de l’ONU à la centrale...

Nous apprécions la visite de l’observateur atomique de l’ONU à la centrale nucléaire ukrainienne : Inde

48
0

L’Inde a noté que l’AIEA aura une présence continue à la centrale nucléaire.

Nations Unies :

L’Inde a exprimé son appréciation pour la récente visite d’une équipe de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à la centrale nucléaire de Zaporizhzhia en Ukraine et a déclaré qu’elle suivait attentivement les développements concernant la sûreté et la sécurité des réacteurs nucléaires et des installations du pays touché par la guerre.

Après des mois de négociations, une équipe de 14 membres de l’organisme de surveillance nucléaire est arrivée à la centrale nucléaire la semaine dernière. Deux membres de l’équipe resteront sur le site, qui est sous contrôle russe depuis les premiers jours du conflit.

« L’Inde attache une grande importance à la garantie de la sûreté et de la sécurité des installations nucléaires en Ukraine, car tout accident impliquant des installations nucléaires pourrait avoir de graves conséquences pour la santé publique et l’environnement », a déclaré mardi l’ambassadrice Ruchira Kamboj, représentante permanente de l’Inde auprès des Nations unies.

S’exprimant lors du briefing du CSNU sur l’Ukraine concernant la visite de l’équipe de l’AIEA à la centrale nucléaire de Zaporizhzhia (ZNPP), Mme Kamboj a déclaré : « Nous apprécions la récente visite de l’équipe de l’AIEA et continuons à suivre attentivement les développements concernant la sûreté et la sécurité des réacteurs et des installations nucléaires de l’Ukraine. »

L’Inde a noté que l’AIEA aura une présence continue à la ZNPP.

Le chef de l’AIEA, Rafael Mariano Grossi, qui a dirigé la mission, l’a qualifiée d' »historique ». Le fait que le personnel soit maintenant sur place est « sans précédent », a-t-il ajouté.

Lire aussi:  L'Ukrainien Zelensky rejoint la tendance du mot unique sur Twitter. Son message remporte la victoire sur Internet

Citant les catastrophes nucléaires de Tchernobyl et de Fukushima, ainsi que le conflit en Irak, il a rappelé que si les inspecteurs de l’agence avaient connu des « circonstances difficiles », c’était toujours dans l’après-coup.

« Nous avons dans ce cas l’impératif historique, éthique, d’empêcher quelque chose de se produire. Et en ayant établi cette présence, et en acceptant une zone de protection spéciale de sûreté et de sécurité, nous avons la possibilité d’empêcher que cela ne se produise », a-t-il déclaré.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a déclaré qu’il restait gravement préoccupé par la situation à l’intérieur et autour de l’usine de Zaporizhzhia, notamment par les rapports faisant état de récents bombardements.

« Tout dommage, intentionnel ou non, à la plus grande centrale nucléaire d’Europe à Zaporizhzhia ou à toute autre installation nucléaire en Ukraine pourrait être une catastrophe, non seulement pour les environs immédiats mais aussi pour la région et au-delà », a-t-il déclaré.

M. Guterres a déclaré que toutes les mesures devaient être prises pour éviter un tel scénario.

« Le bon sens et la coopération doivent guider la marche à suivre. Toute action qui pourrait mettre en danger l’intégrité physique, la sûreté ou la sécurité de la centrale nucléaire est inacceptable. Tous les efforts visant à rétablir la centrale en tant qu’infrastructure purement civile sont vitaux », a-t-il déclaré.

Lire aussi:  L'ancien président afghan Hamid Karzai s'inquiète de la fermeture d'écoles pour filles

Mme Kamboj a souligné que l’Inde accorde une grande priorité à l’exécution par l’AIEA de ses activités de garanties et de surveillance, conformément à son statut, de manière efficace, non discriminatoire et efficiente, et nous apprécions les efforts de l’Agence à cet égard. « Afin de ne pas mettre en danger la sûreté et la sécurité des installations nucléaires et du personnel qui y travaille, nous réitérons notre appel à une stricte retenue mutuelle », a-t-elle déclaré.

Elle a réitéré la préoccupation constante de l’Inde concernant la situation en Ukraine.

Depuis le début du conflit, l’Inde n’a cessé d’appeler à une cessation immédiate des hostilités et à la fin de la violence, a-t-elle déclaré, ajoutant que « nous avons appelé les deux parties à reprendre la voie de la diplomatie et du dialogue. Nous soutenons tous les efforts diplomatiques visant à mettre fin au conflit.

L’Inde a salué l’initiative soutenue par le Secrétaire général visant à ouvrir les exportations de céréales d’Ukraine via la mer Noire et à faciliter les exportations de produits alimentaires et d’engrais russes. « Ces efforts démontrent que les différends peuvent être résolus par un dialogue soutenu et la diplomatie, ce qui a été la position constante de l’Inde. »

(A l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de blogdudemocrate.org et est publiée à partir d’un flux syndiqué).

Article précédentL’égalité complète entre les sexes ne sera pas atteinte avant 300 ans au rythme actuel : Rapport de l’ONU
Article suivantL’Ukraine admet avoir attaqué des bases militaires russes en Crimée