Accueil L'International L’OMS prévoit un pic de covidie en octobre et évoque les préoccupations...

L’OMS prévoit un pic de covidie en octobre et évoque les préoccupations liées à la polio en Ukraine

42
0

L’Ukraine a une faible couverture vaccinale pour le COVID et la polio. (Dossier)

Jérusalem :

L’Organisation mondiale de la santé s’attend à ce que l’augmentation du nombre de cas de COVID-19 en Ukraine atteigne un pic en octobre, ce qui pourrait amener les hôpitaux à se rapprocher de leur seuil de capacité, a déclaré lundi le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

« Nous constatons actuellement une augmentation des cas de COVID-19 en Ukraine. Nous prévoyons que la transmission pourrait atteindre un pic début octobre et que les hôpitaux pourraient approcher leur seuil de capacité « , a déclaré M. Ghebreyesus lors de la conférence du Comité régional de l’OMS pour l’Europe à Tel Aviv.

« On prévoit des pénuries d’oxygène car les principales sources d’approvisionnement se trouvent dans les régions occupées du pays », a-t-il ajouté.

Lire aussi:  Un an après la chute de Kaboul aux mains des talibans, les étudiants afghans continuent d'attendre un visa indien

L’oxygène est essentiel pour les patients souffrant d’une série d’affections, notamment le COVID-19 et ceux souffrant d’autres maladies graves résultant de complications de la grossesse, de l’accouchement, de septicémies, de blessures et de traumatismes.

L’invasion de l’Ukraine par la en février a eu un impact considérable sur les soins de santé, l’OMS ayant confirmé plus de 500 attaques contre les infrastructures sanitaires dans ce pays, qui ont fait une centaine de morts. Ghebreyesus a également déclaré que la guerre pourrait accroître la propagation de la polio.

« Nous sommes également très préoccupés par le potentiel de propagation internationale de la polio en raison des lacunes de la couverture vaccinale et des mouvements de population massifs liés à la guerre », a-t-il déclaré.

Lire aussi:  24 morts au Bangladesh après le renversement d'un bateau transportant des pèlerins vers un temple

L’Ukraine a une faible couverture vaccinale à la fois pour le COVID et pour la polio, une maladie infectieuse touchant principalement les enfants et pouvant entraîner une paralysie et la mort dans de rares cas. Deux cas de polio ont été signalés en Ukraine en 2021.

Cette année, Israël, la Grande-Bretagne et les États-Unis ont tous signalé une transmission de la polio dans les grandes villes, ce qui suscite des inquiétudes quant à une propagation plus large de l’infection.

(A l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de blogdudemocrate.org et est publiée à partir d’un flux syndiqué).

Article précédentLa blockchain Ethereum va subir une mise à niveau majeure pour réduire sa consommation d’énergie
Article suivantPrime CEE ce qui change pour cette rentrée 2022