Accueil L'International L’ex-président du Lanka obtient une résidence officielle et la sécurité à son...

L’ex-président du Lanka obtient une résidence officielle et la sécurité à son retour : Rapport

48
0

Gotabaya a démissionné après son arrivée à Singapour et s’est ensuite rendu en Thaïlande.

Le président déchu du Sri Lanka, Gotabaya Rajapaksa, a bénéficié samedi d’une résidence officielle et de la sécurité du gouvernement après son retour dans le pays qu’il avait fui en juillet lors de troubles économiques, selon deux hauts fonctionnaires.

M. Rajapaksa s’est enfui aux premières heures du 13 juillet après que des manifestations massives se soient produites à Colombo et que des manifestants furieux de la dévastation économique aient fait irruption dans sa résidence officielle et son bureau.

Il a démissionné après être arrivé à Singapour et s’est ensuite rendu en Thaïlande.

Lire aussi:  La plus grande chasse à l'homme du Canada se prolonge pour trouver le suspect d'une série de coups de couteau qui a fait 10 morts

Un porte-parole du gouvernement du Sri Lanka et le bureau du président n’ont pas répondu immédiatement aux courriels demandant des commentaires sur le retour de Rajapaksa.

L’ancien président a rencontré un groupe de membres du parti au pouvoir et de législateurs à l’aéroport tôt samedi avant d’être emmené à la résidence allouée par le gouvernement.

Un haut fonctionnaire a déclaré que Rajapaksa n’a pas indiqué ses plans.

« Ce qu’il nous a dit hier soir, c’est qu’il a besoin de temps car il n’a même pas été autorisé à sortir de sa chambre pour des raisons de sécurité », a déclaré un responsable, ajoutant que Rajapaksa n’avait pas été autorisé à aller à la salle de sport.

Lire aussi:  La mobilisation de la Russie est un "signe de faiblesse", déclare l'ambassadeur américain en Ukraine.

« Une fois qu’il aura passé un peu de temps chez lui, il nous fera savoir ce qu’il veut faire », a déclaré le fonctionnaire, qui a demandé à ne pas être nommé.

Le Sri Lanka, aux prises avec l’une de ses pires crises économiques depuis son indépendance, a conclu cette semaine un accord avec le Fonds monétaire international pour un prêt de 2,9 milliards de dollars.

(A l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de blogdudemocrate.org et est publiée à partir d’un flux syndiqué).

Article précédentTommy Lee  » sort son zizi  » sur scène, mais ce n’est pas ce que vous croyez.
Article suivant« Nous sommes revenus 50 ans en arrière » : Les agriculteurs pakistanais parlent des dégâts causés par les inondations