Accueil L'International L’égalité complète entre les sexes ne sera pas atteinte avant 300 ans...

L’égalité complète entre les sexes ne sera pas atteinte avant 300 ans au rythme actuel : Rapport de l’ONU

51
0

Il y a 44 millions de femmes et de filles qui ont été déplacées de force d’ici 2021. (Représentation)

Nations Unies :

Il faudra près de 300 ans pour parvenir à une égalité totale entre les sexes au rythme actuel des progrès, préviennent les Nations unies dans un rapport publié mercredi, estimant que les multiples crises actuelles ont aggravé les disparités.

« Au rythme actuel des progrès, le rapport estime qu’il faudra jusqu’à 286 ans pour combler les lacunes en matière de protection juridique et supprimer les lois discriminatoires, 140 ans pour que les femmes soient représentées de manière égale aux postes de pouvoir et de direction sur le lieu de travail, et au moins 40 ans pour parvenir à une représentation égale dans les parlements nationaux », a déclaré ONU Femmes, qui a compilé l’étude.

On est très loin de l’objectif d’atteindre l’égalité des sexes d’ici à 2030, comme le prévoient les objectifs de développement durable des Nations unies, ou ODD.

Lire aussi:  Le président de la Chambre des représentants des États-Unis condamne l'attaque "illégale" de l'Azerbaïdjan contre l'Arménie

« Les défis mondiaux, tels que la pandémie de Covid-19 et ses conséquences, les conflits violents, le changement climatique et le retour de bâton contre la santé et les droits sexuels et reproductifs des femmes, ne font qu’exacerber les disparités entre les sexes », a déclaré ONU Femmes dans un communiqué, conjointement avec le Département des affaires économiques et sociales de l’ONU.

D’ici la fin de l’année 2022, on estime que 383 millions de femmes et de filles vivront dans l’extrême pauvreté avec moins de 1,90 dollar par jour, contre 368 millions d’hommes et de garçons, selon la déclaration, ce qui constitue un revirement inquiétant dans la lutte contre la pauvreté.

Il y avait 44 millions de femmes et de filles qui avaient été déplacées de force à la fin de 2021 – le chiffre le plus élevé jamais atteint – et plus de 1,2 milliard de femmes et de filles en âge de procréer vivant dans des pays où l’accès à l’avortement est restreint.

Lire aussi:  La population de l'Italie pourrait diminuer de 11,5 millions d'habitants d'ici 2070

« Il est essentiel que nous nous mobilisions maintenant pour investir dans les femmes et les filles afin de récupérer et d’accélérer les progrès », a déclaré Sima Bahous, directrice exécutive d’ONU Femmes.

 » Les données montrent des régressions indéniables dans leur vie, aggravées par les crises mondiales — en matière de revenus, de sécurité, d’éducation et de santé. Plus nous prenons de temps pour inverser cette tendance, plus cela nous coûtera cher à tous », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

(A l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de blogdudemocrate.org et est publiée à partir d’un flux syndiqué).

Article précédentAjax vs. Rangers : score en direct, mises à jour, faits marquants et composition des équipes. Les géants écossais mettent fin à 12 ans d’exil en UEFA Champions League.
Article suivantNous apprécions la visite de l’observateur atomique de l’ONU à la centrale nucléaire ukrainienne : Inde