Accueil L'International Le Premier ministre pakistanais face aux inondations : « Nous ne devons pas...

Le Premier ministre pakistanais face aux inondations : « Nous ne devons pas être laissés à la merci du changement climatique ».

60
0

Inondations au : Shehbaz Sharif a déclaré avoir rencontré les médias internationaux hier.

Islamabad :

Alors que le Pakistan est confronté à des inondations meurtrières, le Premier ministre Shehbaz Sharif a déclaré mardi que la communauté internationale ne devrait pas laisser les pays en développement comme le Pakistan à la merci du changement climatique.

« Si c’est nous aujourd’hui, ça peut être quelqu’un d’autre demain. La menace du changement climatique est réelle, puissante et nous regarde droit dans les yeux », a tweeté Shehbaz Sharif après avoir rencontré les médias internationaux pour les informer de la situation des inondations au Pakistan.

« J’ai rencontré aujourd’hui des membres des médias internationaux pour les informer des ravages causés par les inondations au Pakistan. Cette dévastation est la preuve de la gravité de la menace que représente le changement climatique. Bien que notre part dans les émissions de carbone soit inférieure à 1 %, nous sommes classés au 8e rang en termes d’exposition aux risques climatiques », a-t-il déclaré.

Lire aussi:  Vidéo virale : Le roi Charles fait furieusement signe à un assistant de libérer le bureau pendant la cérémonie de proclamation.

Le gouvernement pakistanais a déclaré les inondations comme une urgence nationale, avec 66 districts déclarés « touchés par la calamité ».

Dimanche, la sénatrice Sherry Rehman, ministre du changement climatique, a prévenu que le nombre de personnes touchées par les inondations pourrait passer de 33 millions à plus, alors que le pays continue à faire face à des inondations dévastatrices.

« L’action humanitaire est actuellement menée par le gouvernement et soutenue par les Nations Unies et d’autres agences humanitaires. [A total of] 1 033 personnes ont perdu la vie et plus de 1 500 ont été blessées. La rivière Kaboul est toujours à [a] niveau de crue très élevé à Nowshera où l’eau a dépassé 300.000 cusecs. [and this] C’est pourquoi les habitants de certaines zones n’ont pas été autorisés à rentrer chez eux », a-t-elle déclaré dans un communiqué cité par The Express Tribune.

Les États-Unis ont annoncé mardi une aide humanitaire supplémentaire de 30 millions de dollars pour soutenir les personnes et les communautés touchées par les graves inondations au Pakistan.

Lire aussi:  Plus de 100 chefs d'État attendus aux funérailles de la reine Elizabeth

« Les États-Unis sont profondément attristés par la perte dévastatrice de vies, de moyens de subsistance et de maisons dans tout le Pakistan. En réponse à la demande d’assistance du gouvernement pakistanais, les États-Unis donneront la priorité à l’aide alimentaire, à l’amélioration de l’eau potable, de l’assainissement et de l’hygiène, à l’aide financière et à l’aide à l’hébergement, dont le besoin est urgent », a déclaré l’ambassade des États-Unis au Pakistan dans un communiqué.

Plus de 1 100 personnes, dont plus de 350 enfants, ont perdu la vie dans les inondations. Plus de 1 600 personnes ont été blessées, plus de 2 87 000 maisons ont été entièrement détruites et 662 000 partiellement. En outre, plus de 7 35 000 têtes de bétail ont péri et 2 millions d’hectares de cultures ont été touchés, sans compter les graves dommages causés aux infrastructures de communication.

(A l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de blogdudemocrate.org et est publiée à partir d’un flux syndiqué).

Article précédentLe nouvel engagement de Rishi Sunak pour le « meilleur pays du monde ».
Article suivantL’armée américaine cloue au sol toute sa flotte d’hélicoptères Chinook à cause de feux de moteur.