Accueil L'International La richesse de la reine Elizabeth et sa volonté de rester secrète

La richesse de la reine Elizabeth et sa volonté de rester secrète

69
0

Le journal note qu’aucun droit de succession n’est exigible sur la fortune personnelle de la Reine. (Dossier)

Londres :

La richesse de la Reine Elizabeth II, souvent considérée comme l’une des femmes les plus riches du monde, est restée secrète et il en sera de même pour son testament précisant comment sa fortune sera distribuée après sa mort, jeudi en Ecosse.

La monarchie britannique en tant que marque a été évaluée à environ 88 milliards de dollars en 2017 par la société de conseil en évaluation Brand Finance, la richesse personnelle de la reine provenant d’investissements, d’art, de bijoux et de biens immobiliers étant estimée par « Forbes » à environ 500 millions de dollars.

Historiquement, les testaments du souverain sont restés privés avec les autres membres de la famille royale.

The Sunday Times Rich List » a calculé que la richesse de la défunte reine s’élevait à 340 millions de livres en 2015, la principale source d’argent personnel d’un souverain britannique étant le duché de Lancaster.

Il s’agit du domaine privé du souverain, qui n’existe que pour procurer un revenu au monarque régnant : au cours de l’exercice financier se terminant le 31 mars, il a été évalué à environ 652 millions de livres et a généré un excédent net de 24 millions de livres.

Lire aussi:  Le Prince Charles est invité à rédiger le seul journal noir de Grande-Bretagne.

Selon le « Times », comme il s’agit d’un bien inaliénable de la Couronne, il n’apparaîtrait même pas dans le testament de la Reine et passerait simplement de souverain en souverain, sans qu’aucun impôt ne soit payé.

Le journal note qu’aucun droit de succession n’est dû sur la fortune personnelle de la Reine en raison d’un accord conclu en 1993 avec le gouvernement dirigé par John Major, dans lequel la Reine a accepté pour la première fois de payer l’impôt sur le revenu.

Dans le cadre de cet accord, il a été stipulé que les legs de souverain à souverain seraient exonérés de droits de succession.

Le protocole d’accord du Trésor sur la fiscalité royale, rédigé en 2013, indique : « Les raisons de ne pas taxer les biens transmis au prochain souverain sont que les biens privés tels que Sandringham et Balmoral ont un usage officiel aussi bien que privé et que la monarchie en tant qu’institution a besoin de ressources privées suffisantes pour lui permettre de continuer à jouer son rôle traditionnel dans la vie nationale, et d’avoir un certain degré d’indépendance financière vis-à-vis du gouvernement en place. » Au cours d’une bataille juridique concernant le testament de la princesse Margaret, la sœur cadette de la reine, il a été dit à un tribunal que « la raison et le but premiers du scellement des testaments royaux sont de protéger la vie privée du souverain ».

Lire aussi:  Le directeur de l'OMS pour l'Asie est mis en congé à la suite d'accusations d'intimidation : Rapport

En outre, pour des raisons juridiques techniques – parce que le monarque défunt était la source de l’autorité légale – son testament ne doit pas être publié comme les autres.

Cependant, un grand nombre des sources de sa richesse – les palais, les joyaux de la couronne et les œuvres d’art – n’entrent pas dans la catégorie de ses biens privés mais sont détenus en fiducie pour les générations futures et seront simplement transmis au roi.

Plus tôt dans la journée de samedi, le fils et héritier de la reine Elizabeth II, le roi Charles III, a réaffirmé la tradition de céder à la nation tous les revenus royaux provenant du domaine de la Couronne, en échange de la subvention souveraine qui couvre les coûts de la famille royale du Royaume-Uni.

(A l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de blogdudemocrate.org et est publiée à partir d’un flux syndiqué).

Article précédentLe Premier ministre britannique Liz Truss accompagnera le roi Charles lors d’une tournée en Grande-Bretagne pour mener le deuil
Article suivantTableau de la Liga 2022/23 : Classement mis à jour pour la course au titre, le top 4 et la survie en cas de relégation