Accueil L'International « La balle est dans le camp de l’Iran » : Emmanuel Macron sur...

« La balle est dans le camp de l’Iran » : Emmanuel Macron sur l’accord nucléaire

86
0

M. Macron a déclaré qu’un accord serait « utile » même s’il ne règle pas tout. (Dossier)

Alger :

Le président français a déclaré vendredi que le sort d’un accord nucléaire relancé dépend de l’Iran, et qu’un accord serait « utile » même s’il ne règle pas tout.

Interrogé lors d’une visite en Algérie sur les chances de succès de la relance de l’accord de 2015 entre Téhéran et les puissances mondiales, M. Macron a refusé de spéculer.

« La balle est maintenant dans le camp de l’Iran », a déclaré M. Macron aux journalistes.

Une dynamique s’est mise en place pour relancer l’accord historique qui a permis à l’Iran de bénéficier d’un allègement des sanctions en échange de la limitation de son programme nucléaire.

Lire aussi:  L'avenir de Dubaï est entre les mains de deux princes très différents

Les parties à l’accord de 2015 avec l’Iran y voyaient le meilleur moyen d’empêcher la République islamique de fabriquer une bombe nucléaire, un objectif que Téhéran a toujours nié.

L’ancien président américain Donald Trump s’est retiré unilatéralement du pacte en 2018, et a réimposé des sanctions économiques paralysantes à l’Iran, qui a commencé à son tour à reculer sur ses propres engagements.

Quelques semaines seulement après que les perspectives d’un accord relancé aient semblé mortes malgré des mois de discussions, l’Union européenne a présenté le 8 août ce qu’elle a appelé un texte final pour restaurer l’accord.

L’Iran est revenu la semaine dernière avec une série de propositions de modifications, auxquelles les États-Unis ont officiellement répondu mercredi.

Lire aussi:  "L'Ukraine exige d'être punie" : Zelensky s'adresse aux Nations unies après la menace de Poutine.

« Je pense que c’est un accord, s’il est conclu dans les termes qui sont présentés aujourd’hui, qui est utile », a déclaré M. Macron, dont le pays est l’un des six qui ont signé l’accord initial avec l’Iran.

C’est aussi « mieux que pas d’accord », a-t-il ajouté.

« Mais c’est aussi un accord qui ne règle pas tout. Nous le savons », a déclaré M. Macron, faisant référence au rôle régional de l’Iran et à ses prétendus efforts de « déstabilisation ».

(A l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de blogdudemocrate.org et est publiée à partir d’un flux syndiqué).

Article précédentUn homme politique sri-lankais, emprisonné pour avoir qualifié les juges de corrompus, est libéré
Article suivantAprès le « Jury’s Out » de Liz Truss, Emmanuel Macron riposte