Accueil L'International « Je me languis aussi parfois de joie… » : Le Premier ministre finlandais...

« Je me languis aussi parfois de joie… » : Le Premier ministre finlandais après la critique des photos de fête

77
0

La première ministre finlandaise, Sanna Marin, a déclaré que la semaine dernière avait été « assez difficile ».

Helsinki :

La première ministre finlandaise a défendu avec force, mercredi, son parcours professionnel et son droit à une vie privée, après les critiques suscitées par une vidéo montrant la jeune femme de 36 ans en train de faire la fête.

« Je suis humaine. Et moi aussi, j’ai parfois envie de joie, de lumière et d’amusement au milieu de ces nuages sombres », a déclaré Sanna Marin en luttant pour retenir ses larmes lors de l’événement organisé par le Parti social-démocrate (SDP) dans la ville de Lahti, au nord d’Helsinki.

« C’est privé, c’est la joie, et c’est la vie », a-t-elle ajouté. « Mais je n’ai pas manqué un seul jour de travail ».

Marin a déclaré que la dernière semaine avait été « assez difficile ».

« Je veux croire que les gens vont regarder ce que nous faisons au travail plutôt que ce que nous faisons pendant notre temps libre », a-t-elle déclaré.

Lire aussi:  Joe Biden déclare que Trump et ses partisans sont une "menace pour la démocratie".

Une vidéo ayant fait l’objet d’une fuite la semaine dernière – qui a fait les gros titres dans le monde entier – montre Marin en train de danser et de faire la fête avec un groupe d’amis et de célébrités.

Sa danse dans la vidéo a été critiquée par certains comme un comportement inapproprié pour un premier ministre, tandis que d’autres ont défendu son droit de profiter d’un événement privé avec des amis.

Certains ont également interprété les commentaires entendus sur la vidéo comme faisant référence à des stupéfiants, ce qui a été fortement débattu sur les médias sociaux et fermement démenti par le Premier ministre.

Afin de dissiper tout soupçon, elle a passé un test de dépistage de drogues vendredi, qui s’est révélé négatif.

Mardi, Marin a dû s’excuser pour une photo prise à sa résidence en juillet, montrant deux femmes s’embrassant, soulevant leur haut pour dévoiler leur torse et couvrant leur poitrine d’un signe indiquant « Finlande ».

Lire aussi:  "Ils sont dans un état de peur" : Les PDG s'inquiètent des départs silencieux

La photo a d’abord été publiée sur un compte TikTok par une ancienne candidate de Miss Finlande et influenceuse sur les médias sociaux, qui apparaît sur la photo.

Le parti de Marin l’a soutenue pendant la controverse de la vidéo, mais les médias locaux ont rapporté que la nouvelle photo de cette semaine a suscité des critiques croissantes au sein des sociaux-démocrates.

« Sanna Marin est très populaire, mais il y a une frustration croissante au sein du parti face aux scandales à répétition », a écrit le journal Helsingin Sanomat mardi, après s’être entretenu avec des députés du SDP.

(A l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de blogdudemocrate.org et est publiée à partir d’un flux syndiqué).

Article précédentLe prix des nouilles instantanées a augmenté en Thaïlande pour la première fois en 14 ans
Article suivantLa Russie détient un homme politique de l’opposition pour avoir critiqué l’invasion de l’Ukraine.