Accueil L'International En images : Les talibans célèbrent le premier anniversaire du retrait des...

En images : Les talibans célèbrent le premier anniversaire du retrait des troupes américaines.

45
0

Deux semaines avant la fin du retrait de l’année dernière, les Talibans ont pris le pouvoir.

:

Les Talibans ont déclaré mercredi jour férié et ont illuminé la capitale de lumières colorées pour célébrer le premier anniversaire du retrait des troupes américaines d’Afghanistan après une guerre brutale de 20 ans.

Les nouveaux dirigeants du pays – qui ne sont officiellement reconnus par aucune autre nation – ont réimposé leur version sévère de la loi islamique dans ce pays appauvri, les femmes étant exclues de la vie publique.

ceb318g8

Quelque 66 000 soldats afghans et 48 000 civils ont été tués au cours du conflit.

Mais malgré les restrictions et l’aggravation de la crise humanitaire, de nombreux Afghans se disent heureux que la force étrangère qui a déclenché l’insurrection des talibans soit partie.

« Nous sommes heureux qu’Allah ait débarrassé notre pays des infidèles et que l’émirat islamique ait été établi », a déclaré Zalmai, un résident de Kaboul.

hfm2c388

Le retrait des troupes à minuit au début du 31 août de l’année dernière a mis fin à la plus longue guerre de l’Amérique.

Le retrait des troupes à minuit, au début du 31 août de l’année dernière, a mis fin à la plus longue guerre de l’Amérique – une intervention militaire qui a débuté à la suite des attentats du 11 septembre 2001 à .

Quelque 66 000 soldats afghans et 48 000 civils ont été tués dans le conflit, mais c’est la mort de membres des services américains — 2 461 au total — qui est devenue trop lourde à supporter pour l’opinion publique américaine.

Lire aussi:  Alors que les attaques ukrainiennes s'intensifient, l'armée russe perd un bataillon par jour : Rapport

Plus de 3 500 soldats d’autres pays de l’OTAN ont également été tués.

« Le fardeau de la guerre en Afghanistan a toutefois dépassé les Américains », a déclaré mardi l’armée américaine.

sqrc9ecg

Malgré la fierté des talibans d’avoir pris le pouvoir, les 38 millions d’Afghans sont aujourd’hui confrontés à une crise humanitaire désespérée.

Deux semaines avant la fin du retrait de l’année dernière, les talibans ont pris le pouvoir après une offensive éclair contre les forces gouvernementales.

Des bannières célébrant les victoires contre trois empires – l’ancienne Union soviétique et la Grande-Bretagne ont également perdu des guerres en Afghanistan – flottaient à Kaboul mercredi.

Des centaines de drapeaux talibans blancs portant la proclamation de foi islamique flottaient sur les lampadaires et les bâtiments gouvernementaux.

Mardi dernier, le ciel de Kaboul a été illuminé par des feux d’artifice et des tirs de célébration de la part d’une foule de combattants talibans.

qoipurlg

Les talibans ont fermé les écoles secondaires pour filles dans de nombreuses provinces et ont interdit aux femmes de nombreux emplois publics.

Sur la place Massoud, près de l’ancienne ambassade américaine, des combattants armés portant des drapeaux talibans scandent « Mort à l’Amérique ». D’autres ont traversé la ville en klaxonnant.

Étalage d’équipement

Les comptes de médias sociaux des talibans ont publié des dizaines de vidéos et de photos de troupes nouvellement formées, dont beaucoup exhibent l’équipement militaire américain laissé sur place dans la hâte du retrait chaotique de Washington.

Lire aussi:  L'Ukraine demande à l'ONU d'autoriser Zelensky à s'adresser aux dirigeants mondiaux par vidéo

« C’est ainsi que l’on se moque d’une superpuissance après l’avoir humiliée et forcée à se retirer de son pays », peut-on lire dans la légende d’un message sur Twitter où l’on voit la photo d’un drapeau taliban géant peint sur le mur de l’ancienne ambassade américaine.

Malgré la fierté des talibans d’avoir pris le pouvoir, les 38 millions d’Afghans sont maintenant confrontés à une crise humanitaire désespérée, aggravée par le gel de milliards de dollars d’actifs et le tarissement de l’aide étrangère.

pg1vpasg

Ils ont également ordonné aux femmes de se couvrir entièrement en public, idéalement avec une burqa intégrale.

Les difficultés pour les Afghans ordinaires, en particulier les femmes, ont augmenté.

Les Talibans ont fermé les écoles secondaires pour filles dans de nombreuses provinces et ont interdit aux femmes de nombreux emplois gouvernementaux.

Ils ont également ordonné aux femmes de se couvrir entièrement en public, idéalement avec une burqa intégrale.

« Maintenant, je suis assise à la maison sans travail », a déclaré Oranoos Omerzai, une habitante de Kandahar, le centre de pouvoir de facto des Talibans.

Le porte-parole du gouvernement, Zabihullah Mujahid, a insisté sur le fait que des « réalisations majeures » avaient été enregistrées l’année dernière.

« Les Afghans ne sont plus tués à la guerre, les forces étrangères se sont retirées et la sécurité s’est améliorée », a-t-il déclaré aux journalistes la semaine dernière.

(A l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de blogdudemocrate.org et est publiée à partir d’un flux syndiqué).

Article précédentLa NASA fera une deuxième tentative de lancement de la nouvelle génération de fusée lunaire samedi.
Article suivantLe directeur de l’OMS pour l’Asie est mis en congé à la suite d’accusations d’intimidation : Rapport