Accueil Santé & Bien-être « En 2015, il s’est mal comporté »

« En 2015, il s’est mal comporté »

211
0

La rivalité entre Valentino Rossi Oui Marc Marquez il n’a pas de fin. Il n’y a pas de repos. L’Italien est déjà à la retraite de la compétition, mais même ainsi, il ne manque pas l’occasion de lancer la fléchette occasionnelle sur l’Espagnol quand il en a la moindre opportunité. Il y a encore du ressentiment.

Le nombre énorme de succès sportifs de Valentino Rossi a un astérisque particulièrement douloureux pour « The Doctor ». Il s’agit de la Coupe du monde 2015, alors que pour beaucoup, c’était la dernière grande opportunité pour l’Italien d’être couronné dans la catégorie la plus élevée du motocyclisme. Cependant, cette année-là, il a fini par régner Jorge Lorenzoentre autres à cause de la folle rivalité entre Rossi et Márquez, qui les a séparés tous les deux du titre.

Lire aussi:  Riqui Puig, le joyau du Barça qui s'est terminé par un "bluff", part aux États-Unis

« Marc s’est mal comporté. Si Márquez ne s’était pas mal comporté en 2015, il aurait pu se battre pour le titre jusqu’à la dernière course avec Lorenzo »se souvient maintenant Rossi dans une interview avec L’Équipe. « J’avais 36 ans alors, depuis 2016 c’est devenu plus compliqué, mais je sentais que je pouvais encore gagner. »




<p>Le pilote MotoGP italien Valentino Rossi (d), tombe au sol dans le dernier virage du circuit après un contact avec le pilote Marc Márquez (i).</p>
<p> » src= »https://images.20minutes.com/files/image_656_370/uploads/images/2018/04/22/674632.jpg » data-full-src= »https://www.20minutes.com/uploads /images/2018/04/22/674632.jpg »></p>
</figure></div>
</article>
<p class=Mais ce n’était pas comme ça, mais plutôt le contraire et les lauriers ont été échangés contre des piments en raison de la chaleur des confrontations entre Valentino et Marc, avec son point culminant dans ce incident célèbre en malaisiedans lequel Rossi a été submergé par la conduite agressive de Márquez et a fini par le renverser d’un coup de pied.

Il est normal que lorsqu’on l’interroge sur un rival avec qui s’amuser, Rossi ne choisisse pas exactement Márquez, mais opte plutôt pour Lorenzo, même devant Biaggi. « J’ai aimé me battre avec Biaggi. Je ne l’ai pas toujours battu en course, mais au championnat, j’ai toujours terminé devant lui. Avec Lorenzo, c’était différent. Il m’a battu, je l’ai battu. J’ai quitté Yamaha à cause de lui, je suis revenu et il était toujours là. On s’est aimé, on s’est fâché, on s’est réconcilié… On était un couple d’amants assez passionnés« , se souvient ‘Le Docteur’.


Cependant, malgré les souvenirs et le ressentiment, Rossi avoue que la vie à la retraite n’est pas mal du tout. « C’est bien mieux que ce que j’imaginais », confie-t-il, avant d’avouer que cela lui a fait mal de devoir quitter la compétition. « Il craignait le retrait. J’étais triste quand j’ai pris la décision. J’avais peur de la fin, j’avais peur de mon dernier grand prix, je n’avais aucune idée de ce que ça allait être, et c’était la fête. J’ai vraiment arrêté de la meilleure façon possible », déclare Valentino.

Article précédentCe qui attend les athlètes transgenres après l’interdiction historique de la FINA : comment la compétition change
Article suivantSeul Nadal résiste devant le changement générationnel imminent