Accueil A la une ! Comment investir dans le cuivre en bourse ?

Comment investir dans le cuivre en bourse ?

119
0

Le cuivre est un métal utilisé depuis des millénaires. Son usage se fait de plus en plus remarquer dans les secteurs de l’industrie et de la construction. Il s’agit d’une matière première qui connaît une forte demande et suscite l’intérêt de plusieurs investisseurs. Si vous aussi, vous comptez investir dans le cuivre en bourse, c’est le bon moment. Néanmoins, il y a des notions importantes et des procédures à connaître pour réussir son investissement.

Quelles méthodes pour investir dans le cuivre en bourse : spéculation ou investissement ?

Vouloir investir dans les métaux précieux et plus particulièrement dans le cuivre est une bonne alternative pour s’initier au trading des matières premières, mais aussi pour diversifier son portefeuille en bourse. Toutefois, avant de vous aventurer sur ce domaine, il est nécessaire de connaître les techniques d’investissement afin d’assurer la rentabilité de votre investissement. La spéculation et l’investissement à long terme sont des méthodes propres à chaque profil d’investisseur. Celui-ci décide du mode d’investissement qui lui convient le mieux, en fonction de ses expériences et de ses objectifs à atteindre sur le marché. 

Spéculation : investissement sur court et moyen terme

La spéculation ou le trading est une méthode d’investissement sur le marché boursier pour parvenir rapidement à générer des profits. En passant par le biais d’un broker ou exchange, vous avez la possibilité de spéculer sur le coût de votre actif, c’est-à-dire le cuivre sans avoir besoin de posséder le métal. Vous prédisez la variation future du prix. En d’autres termes, vous déterminez s’il y aura une baisse ou une hausse du prix : c’est la spéculation. Cette dernière vous permet de négocier le cuivre sous-jacent en vous servant des dérivés financiers comme : 

  • Le Turbo 24 ;
  • Les options vanilles ;
  • Les produits barrières ;
  • Les CFD. 

Il est aussi possible de spéculer en optant pour des contrats à terme, des prix au comptant ainsi que des options sur les métaux précieux.

L’investissement sur le long terme

Chaque particulier ou investisseur décide de la manière dont il compte gérer ses fonds. C’est pourquoi, certains préfèrent passer par le trading ou la spéculation tandis que d’autres optent pour l’investissement dans les actions de matières premières. En réalité, l’achat des actions facilite l’acquisition des parts dans les entreprises évoluant dans la production et l’utilisation des produits miniers. 

Lire aussi:  Mettre du cuivre dans son PEA, c'est possible 

Ainsi, l’acquéreur s’expose indirectement aux fluctuations du marché tout en profitant des retombées de son investissement. Par ailleurs, il en existe qui choisissent d’investir via les ETF (fonds négociés en bourse). 

Les contrats Futures pour investir dans le cuivre ?

L’avantage d’un investissement dans le cuivre en bourse est cette liberté dont vous disposez à choisir le produit ou le contrat corrélé au cours de la matière première. En effet, il est très facile de sélectionner l’actif sur lequel vous comptez mettre vos capitaux pour avoir des plus-values. Ainsi, vous pouvez décider de miser sur les lingots de cuivre ou sur le troc de pièces de métal. Tout comme vous pouvez y aller de manière classique en négociant le cours du cuivre par le biais des produits dérivés (Turbo 24, options vanilles). 

En général, quand vous investissez sur cette matière première, vous passez inéluctablement par les contrats Futures. Ceux-ci sont des contrats signés entre deux parties en se basant sur la variation de la matière première sous-jacente. Les contrats Futures matérialisent un accord entre ces deux parties qui s’entendent d’ailleurs sur le prix, la date de négociation et la quantité de cuivre. Sur la plupart des brokers, vous avez la possibilité d’investir sur deux sortes de contrats Futures que sont : le Cuivre High Grade et le Cuivre au comptant. 

Le Cuivre High Grade

Il s’agit du marché Future consacré à la division du COMEX (New York Mercantile Exchange). Le Cuivre High Grade offre aussi la possibilité d’investir sur le COMEX au comptant, en prenant le cours actuel du marché. Cependant, la majorité des investisseurs s’en servent pour les contrats Futures à un centime le livre. 

Le Cuivre au comptant

Ce marché Future est celui de London Metal Exchange (LME). Il permet également de négocier le LME au comptant, toutefois, ce sont les contrats Futures qui sont privilégiés. Sur ce marché, les contrats sont cotés un trimestre à l’avance. En plus, la transaction se fait en dollars américains et chaque contrat est vendu en lot de 25 tonnes. 

Lire aussi:  Prime CEE ce qui change pour cette rentrée 2022

À la place des contrats Futures, vous pouvez bien évidemment choisir d’investir dans un ETF. Ce dernier est idéal pour suivre le cours des contrats Futures sur le copper. C’est l’exemple du cuivre ETFS qui suit le Bloomberg copper Subindex. 

Quelles options choisir entre le contrat Future et le produit dérivé ? 

La majorité des marchés du cuivre se négocie avec les futures. Cela revient à dire que les contrats Futures représentent l’instrument financier le plus connu et le plus utilisé pour investir dans le métal industriel. L’utilisation de ces contrats entraîne différents niveaux de liquidité et une forte volatilité sur le marché. Cependant, les futures suggèrent que le cuivre sera lui-même délivré, à moins que le contrat soit prolongé. Cela représente souvent un obstacle chez certains investisseurs. 

Pour cette raison, un particulier qui souhaite investir dans le cuivre sans le détenir physiquement peut utiliser les produits dérivés disponibles sur le marché. Ceux-ci permettent de trader le cours du métal et de bénéficier des mêmes avantages que quelqu’un qui en possède de manière physique. De même, ces instruments financiers (Turbo 24, options vanilles, CFD,..) sont aussi fréquemment utilisés sur le marché des futures au même titre que les contrats. 

Lorsque vous procédez à un investissement sur le marché du cuivre par le biais des produits dérivés, vous autorisez l’échange de la différence de valeur de la matière. Tout ceci à partir du moment où vous ouvrez votre position et de la période où vous la clôturez. La plus-value générée ou la perte subie sera en fonction de la volatilité des fluctuations sur le marché boursier. Si vos analyses sont correctes, vous pouvez réaliser des gains. Par contre, si elles sont fausses, vous perdez une partie ou la totalité du montant investi. Les dérivés financiers sont des produits à effet de levier, ceux-ci augmentent vos potentiels gains ou pertes. Par conséquent, il est primordial de maîtriser son utilisation pour accroître vos chances et minimiser les risques. 

En tant que jeune média indépendant, Blog du démocrate a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentLa parmigiana de courgette de Cannavacciuolo, le secret pour ne plus rater votre recette
Article suivantTestez votre intelligence et trouvez l’erreur dans ce défien seulement 6 secondes.