Accueil L'International Après la trilogie « Unfilmable », Amazon mise 1 milliard de dollars sur « Le...

Après la trilogie « Unfilmable », Amazon mise 1 milliard de dollars sur « Le Seigneur des Anneaux ».

78
0

La série est financée par le fondateur multimilliardaire Jeff Bezos, un méga-fan de Tolkien.

Los Angeles :

Stanley Kubrick a dit un jour que la trilogie de J.R.R. Tolkien « Le Seigneur des Anneaux » était impossible à filmer.

Il est difficile d’imaginer ce que le grand réalisateur aurait fait du pari de 1 milliard de dollars d’ sur « Le Seigneur des Anneaux : Les anneaux du pouvoir », une série télévisée de 50 heures basée sur les notes historiques arides publiées à la fin du troisième livre.

La série, qui sort vendredi sur Prime Video, vise à tirer parti de l’attrait énorme et durable des livres qui sont encore régulièrement élus comme les romans les plus appréciés de tous les temps, ainsi que des adaptations cinématographiques de Peter Jackson, récompensées par un Oscar.

Il s’agit d’un élément central de la tentative d’Amazon de se démarquer dans la « guerre du streaming » qui l’oppose à Netflix, Disney+ et HBO Max – dont la propre préquelle de « Game of Thrones » vient d’être lancée – et il est financé par le fondateur multimilliardaire Jeff Bezos, un méga-fan de Tolkien.

Mais peuplé de héros et de méchants qui sont à peine – voire pas du tout – mentionnés dans la trilogie de Tolkien et ses « annexes » de mythologie fictive, et mettant en scène un casting et des créateurs largement inconnus, l’ampleur du pari ne fait aucun doute.

« C’est assez éprouvant pour les nerfs – nous construisons quelque chose à partir de rien qui n’a jamais été vu auparavant », a déclaré Sophia Nomvete, qui joue la princesse Disa, la première femme et le premier nain noir représentés à l’écran dans le monde de Tolkien.

« Il y a certainement un peu de nervosité. Nous voulons que tout soit parfait », a-t-elle déclaré à l’AFP lors d’un événement organisé pour les fans au Comic-Con le mois dernier.

Lire aussi:  L'ancien responsable de la sécurité de Twitter affirme que la société a menti sur les bots et la sécurité : Rapport

« Les Anneaux de Pouvoir » se déroule dans le « Second Age » de Tolkien, une période de l’histoire de son monde fictif de la Terre du Milieu, des milliers d’années avant les événements du « Hobbit » et du « Seigneur des Anneaux ».

Ainsi, alors qu’une poignée de personnages des films de Jackson réapparaissent dans la série d’Amazon – principalement des versions plus jeunes d’elfes tels que Galadriel et Elrond, qui sont bien sûr immortels – il n’y a pas de Frodon, Gollum ou Aragorn en vue.

La plupart des personnages de Tolkien apparaissent à l’écran pour la première fois, et certains ont même été créés de toutes pièces pour la série.

« Tolkien n’a pas vraiment écrit sur qui il est en tant que personne », a déclaré Maxim Baldry, dont le personnage d’Isildur a été brièvement vu combattant le seigneur maléfique Sauron dans un flashback au début de la trilogie de Jackson.

Ici, Baldry joue une version plus jeune du héros tragique, luttant contre la mort de sa mère, la pression excessive de son père, et un désir romantique d’aventure.

« Quel cadeau, tout d’abord, d’explorer les débuts de quelqu’un, de trouver ses vraies couleurs, de comprendre qui il est vraiment », a déclaré Baldry.

Il a ajouté : « La saison 1 est purement consacrée à la mise en place des personnages et à l’introduction de nouveaux personnages dans la famille… étoffer un monde assez squelettique que Tolkien vient de créer au Second Age. »

Merveilleusement fou

Le sort de la série repose entre les mains des créateurs — ou « showrunners » — Patrick McKay et J.D. Payne, qui ont présenté leur concept à Amazon après que celle-ci en a acheté les droits en 2017, mais n’avaient qu’une poignée de projets antérieurs crédités sur leur CV.

« Nous voulions trouver une énorme méga épopée tolkienienne. Et Amazon a été merveilleusement fou pour dire ‘oui, faisons ça' », a déclaré McKay au Comic-Con.

Lire aussi:  Le roi Charles exprime son "amour pour Harry et Meghan" dans son premier discours.

Lors de la première à Londres mardi, Bezos a admis que « certaines personnes ont même remis en question notre choix » de faire appel à « cette équipe relativement inconnue ».

« Mais nous avons vu quelque chose de spécial », a-t-il déclaré, selon Variety.

Amazon a également organisé des avant-premières tape-à-l’œil pour « Les Anneaux de Pouvoir » à Los Angeles, New York et Mumbai.

La promotion somptueuse de l’émission à travers le monde n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan, comparée au coût étonnant de la réalisation d’une série surnommée la plus chère de tous les temps pour la télévision.

Amazon a dépensé 250 millions de dollars pour acheter les droits de la succession de Tolkien, et quelque 465 millions de dollars pour la seule première saison. Elle s’est engagée dès le départ à réaliser cinq saisons complètes, ce qui signifie que le coût final devrait dépasser le milliard de dollars.

Les enjeux élevés s’accompagnent d’un secret considérable.

Les détails de l’intrigue et les critiques ont fait l’objet d’un embargo strict jusqu’à mercredi, deux jours seulement avant le lancement de la série, et même les acteurs n’ont pas été informés du sort de leurs personnages.

« Aucune idée ! Je ne sais même pas ce qui se passera la saison prochaine », a déclaré Megan Richards, qui joue le rôle de Poppy Proudfellow, un personnage dont la race Harfoot est l’ancêtre des hobbits.

« Tolkien nous a donné un arc pour le Second Age. Il y a donc certaines choses que nous savons », a déclaré à l’AFP Daniel Weyman, qui joue le rôle d’un homme mystérieux appelé simplement « L’étranger ».

« La chose à laquelle je me raccroche, c’est que nos showrunners, ils connaissent définitivement leur arc. Ils connaissent déjà leur arc. »

(À l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de blogdudemocrate.org et est publiée à partir d’un flux syndiqué).

Article précédentPour le couronnement de Xi Jinping, la Chine prévoit un début de congrès en octobre : Rapport
Article suivantDes Saoudiens en pleine chaleur s’échappent avec des lainages vers la « Cité du brouillard » montagneuse.